Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le géant financier japonais SBI récompensera ses actionnaires en XRP de Ripple

Par Tim Alper
Le géant financier japonais SBI récompensera ses actionnaires en XRP de Ripple 101
Source: iStock/isa_ozdere

Le groupe financier japonais SBI a annoncé qu'il récompenserait ses actionnaires avec des avantages provisoires sous la forme de jetons XRP de Ripple, qui se classe au troisième rang des jetons les plus importants en termes de capitalisation boursière.

Selon une déclaration officielle de la branche Morningstar de SBI, l’activité de gestion d’actifs du groupe, tous les actionnaires possédant au moins 100 actions (100 actions = 1 part) de la société au 30 septembre de cette année seront récompensés par une prime de 30 XRP (7,5 USD) par 1 unité.

La déclaration justifiait la décision du SBI, affirmant que les cryptomonnaies "sont déjà utilisées dans le monde entier pour remplir diverses fonctions, telles que les règlements et les envois de fonds".

Le groupe a également salué "l'aspect pratique" de XRP et a déclaré que son "efficacité pour les envois de fonds internationaux" augmenterait à l'avenir. SBI est l'un des partenaires les plus proches de Ripple et les deux sociétés gèrent l'initiative SBI Ripple Asia remittance depuis 2016. L'initiative a déjà acquis un certain nombre de partenaires sur le continent.

Le PDG de SBI, Yoshitaka Kitao, est également devenu membre du conseil d’administration de Ripple plus tôt cette année. SBI exploite sa propre plateforme de négociation de cryptomonnaie au Japon, qui a déjà distribué XRP dans le cadre d'offres promotionnelles.

SBI a également l’intention de verser des dividendes aux actionnaires à la fin de l’exercice en cours (mars 2020), bien qu’elle n’ait pas précisé si ces dividendes seraient versés ou non en XRP. La société a déclaré avoir demandé à la Bourse de Tokyo l'autorisation de distribuer davantage de bénéfices à ses actionnaires.

Dans le même temps, Brad Garlinghouse, PDG de Ripple, a décidé de défendre la société du "FUD" de cette semaine. Alors que certains acteurs du marché soulignent qu’il existe «une préoccupation croissante» quant à la possibilité que les régulateurs considèrent que le XRP soit un titre non enregistré menant éventuellement à l’arrêt du trading de XRP, le PDG a insisté sur le fait que ce jeton n'était pas un security token. Il a également démenti les allégations selon lesquelles Ripple vendrait du XRP à un rythme croissant. Cependant, alors que les ventes ont diminué en volume, elles ont augmenté en valeur au deuxième trimestre de cette année.

Lire aussi: Ripple planifie 100 nouveaux contrats en 2019

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles