Le London Stock Exchange prévoit de lancer un exchange d’actifs financiers basé sur la blockchain

| 3 min read

En dépit de leur méfiance envers les cryptomonnaies, de nombreuses institutions financières reconnaissent le potentiel transformateur de la blockchain. L’une des plus anciennes bourses du monde, le London Stock Exchange, se prépare à développer des services basés sur la blockchain. C’est ce qu’a affirmé un responsable de la bourse au cours d’une interview au Financial Times. Si ce projet arrive à son terme, le LSE serait la première bourse majeure à réaliser des opérations de trading d’actifs financiers traditionnels sur la blockchain.

Le London Stock Exchange intègre la technologie blockchain dans une nouvelle offre

Murray Roos, responsable des marchés de capitaux du LSE, a déclaré que le groupe avait examiné pendant près d’un an la possibilité d’utiliser la technologie blockchain au sein des marchés traditionnels. Roos a affirmé que la société aurait atteint un “point d’inflexion” qui justifie la concrétisation de ce plan. Dans le cadre de cette stratégie, le LSE ne prévoit pas d’impliquer les cryptomonnaies d’une manière ou d’une autre. Le groupe utilisera uniquement la technologie blockchain qui sous-tend les actifs numériques pour faciliter l’achat, la vente et la détention d’actifs traditionnels.

Selon le Financial Times, le LSE est sur le point de créer une entité distincte pour la mise en oeuvre de ces activités de marchés basées sur la blockchain. Le groupe serait également en pourparlers avec les régulateurs et plusieurs juridictions du Royaume-Uni. Julia Hoggett, directrice du LSE, a été chargée de diriger le projet.

Source : S4mmy.eth, X/TWitter

D’autres initiatives à suivre dans le secteur financier traditionnel

Ce dernier développement survient alors que le Royaume-Uni se prépare à mettre en oeuvre une approche plus stricte en matière de réglementation du secteur crypto. Le but est de renforcer la position du pays en tant que hub crypto de premier plan en établissant des règles claires pour les investisseurs et les acteurs de l’industrie. Il s’agit aussi d’assurer que des mesures de protection des consommateurs adéquates sont mises en place.   

Les initiatives des grandes institutions financières dans l’industrie crypto sont nombreuses. L’un des exemples les plus récents est celui de la Bourse de Tel Aviv. Après avoir conclu un partenariat avec Fireblocks, la Bourse de Tel Aviv a dévoilé une stratégie sur les cinq prochaines années avec l’objectif d’utiliser la technologie des grands livres distribués pour transformer le trading, la compensation et la conservation de titres conventionnels. 

Une autre initiative d’envergure a été menée par le réseau international de messagerie SWIFT. Le réseau a annoncé le succès d’une expérimentation d’un protocole d’interopérabilité développé par Chainlink. Les responsables de SWIFT ont déclaré que cette expérimentation a clairement démontré que l’infrastructure Swift peut fournir un point central de connectivité pour différentes blockchains, supprimant ainsi un énorme obstacle au développement de la tokénisation.

Source : Financial Times