Accueil ActualitésActualités Altcoin

OKEx Korea déliste des tokens axés sur la confidentialité et le délisting s'intensifie

Par Tim Alper
OKEx Korea déliste des tokens axés sur la confidentialité et le délisting s'intensifie 101
Source: iStock/PonyWang

La filiale sud-coréenne de l’échange crypto, OKEx, a annoncé qu’elle supprimerait cinq pièces de la sphère de la protection de la vie privée à partir d’octobre prochain, affirmant qu'elles «contrevenaient aux lois en vigueur».

La bourse a annoncé qu'elle retirera les listes de Monero, Dash, ZCash, Horizen et Super Bitcoin à compter du 10 octobre et a fixé au 10 décembre le délai de retrait pour les cinq pièces.

Selon un article du média Bridge Kyungjae, un porte-parole de OKEx Korea, a déclaré: «[Les jetons d'anonymat] enfreignent les lois des agences de régulation et des grandes institutions. Le Groupe d’action financière (GAFI) a recommandé de respecter les règles du Travel Rule et nous prenons des mesures pour les respecter.»

Le Travel Rule spécifie que les échanges doivent partager les données des opérateurs entre eux, ce qui leur permet de vérifier l’identité des expéditeurs et des destinataires – et cela n’est pas possible avec de nombreux jetons de confidentialité. Vous pouvez en savoir plus sur la règle et les directives du GAFI ici.

L’annonce faite par OKEx Korea fait suite à une déclaration de Huobi Korea, qui a déclaré la semaine dernière qu’elle mettait en place une politique de délisting - conforme aux autres bourses domestiques Upbit, Bithumb, Coinone et Korbit, qui ont récemment annoncé de nouveaux protocoles de radiation.

OKEx Korea a déjà retiré 16 jetons de la liste cette année, mettant fin à la prise en charge des jetons, notamment AirSwap (AST) et Digibyte (DGB), en février après «des audits internes», selon un article de Newsway.

OKGroup a également parlé à Cryptonews.com de questions relatives à la conformité aux règles du Travel Rule en juillet de cette année.

«C’est presque comme appliquer les règles de courrier postal américain à la messagerie électronique pour les rôles de communication américains. C'est comme si on mettait un piquet carré dans un trou rond», avait déclaré à l'époque Tim Byun, ancien régulateur, aujourd'hui PDG de OKCoin, l'un des exchanges cryptos détenus par le groupe.

Lire aussi: Vous voulez acheter des "bitcoins vierges"? Soyez prêt à payer 20% de plus selon ce PDG et Devrais-je utiliser un VPN pour mes transactions cryptos?

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles