SunContract, le projet qui permet de transformer ses NFT en énergie solaire

Yann-Olivier Bricombert
| 2 min read


La plateforme utilise la blockchain pour faire tomber les monopoles et rendre possibles les échanges de pair-à-pair entre les détenteurs de panneaux solaires et les consommateurs. Lancé en Slovénie, le projet veut désormais conquérir toute l’Europe.

Libéraliser le marché de l’énergie


Pourrons-nous demain s’échanger des mégawatts d’électricité, en une signature, comme un simple transfert entre deux portefeuilles de cryptomonnaie ? C’est en tout cas le pari du projet SunContract, qui vise à démocratiser et libéraliser le marché des énergies renouvelables partout dans le monde, grâce à la blockchain. Actuellement, l’achat et la vente d’énergie sont régulés dans de nombreux pays, et placés entre les mains d’acteurs centralisés ou étatiques.

En utilisant cette plateforme, le producteur et l’acheteur d’électricité, qui provient exclusivement de sources renouvelables, n’ont plus besoin d’intermédiaire. Ils fixent le prix en fonction de l’offre et de la demande. La durée du contrat aussi, qui peut varier de quelques semaines à plusieurs années. “Cela permet au vendeur de bénéficier d’une valeur ajoutée plus élevée et à l’acheteur d’un coût plus faible que ce qu’il peut obtenir sur un marché énergétique traditionnel”, explique Gregor Novak, cofondateur du groupe Sonce, créé dès 2002.

Déployé en Slovénie, où il a été créé en 2015 et génère 20 millions d’euros de revenus annuels, SunContract a obtenu depuis une licence en Croatie et en Estonie. Le prix du mégawatt heure varie : il a été proche des 50€ avant le début de la guerre en Ukraine, puis a connu un pic à 100€, avant de se stabiliser désormais autour des 80€.

2112 NFT pour tokeniser les panneaux d’une centrale solaire en Slovénie


L’entreprise dévoilera un tout nouveau service à l’occasion de la conférence Crypto Expo Europe, à Bucarest, en mars prochain. Une plateforme de NFT (jeton non fongible) qui permettra de tokeniser les panneaux solaires, et de détenir une fraction des revenus générés. “Vous aurez deux options, soit utiliser cette énergie dans votre appartement, soit trader ce NFT, et recevoir des jetons SNC (ERC-20)”. Au moment du lancement, la première collection comprendra 2112 jetons, comme les 2112 panneaux solaires de la centrale de Višnje, près d’Ajdovščina, en Slovénie, qui a une puissance de pointe de 517 kW.

Le but, c’est d’apporter de la liquidité dans un secteur qui en manque beaucoup. Aujourd’hui, si vous voulez revendre votre installation de panneaux solaires, cela peut prendre plusieurs mois. Demain, avec ce système, ce sera plus rapide.”

C’est l’arrivée d’Ethereum en 2015 qui a motivé l’entrepreneur à exploiter les particularités de la blockchain, pour développer un nouveau business modèle. L’entreprise espère se développer dans d’autres pays d’Europe dans les années à venir.


Sur le même sujet :