La cryptosphère critique Coinbase, Coinbase blâme la SEC, la CTFC intervient

L’un des plus importants exchanges du marché, Coinbase, a critiqué la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine pour son manque de clarté et d'action au niveau réglementaire, tout en recevant elle-même sa part de critiques suite à des accusations de délits d'initiés - qui a conduit deux régulateurs américains à inculper un ancien employé de la bourse.

Source: capture écran, Instagram/coinbase

Coinbase a annoncé jeudi qu'elle avait déposé une pétition demandant à la SEC de "commencer à établir des règles sur les actifs numériques", déclarant que les règles existantes pour les titres ne fonctionnent pas pour les actifs numériques, et affirmant que le régulateur n'a pas voulu établir de nouvelles règles pour le secteur crypto. Coinbase estime que cela met les investisseurs en danger, en prenant l’exemple des fonds en XRP perdus pendant la bataille judiciaire du régulateur avec Ripple.

Selon la bourse, la plupart des actifs numériques ont aujourd'hui les caractéristiques des titres, et la plupart sont conçus pour éviter les lois sur les titres aux États-Unis. Ils ont déclaré ce qui suit ,

"Les crypto-actifs qui sont des titres ont besoin d'un ensemble de règles actualisé pour des pratiques sûres et efficaces. Les crypto-actifs qui ne sont pas des valeurs mobilières ont besoin de la certitude d'être en dehors de ces règles. Tout ce qui ne va pas dans ce sens aura pour effet de retrancher les technologies en place au détriment de l'innovation et, en fin de compte, des consommateurs."

Cette déclaration a été faite le jour même où la SEC a annoncé l’inculpation de personnes qui auraient "acheté au moins 25 actifs cryptos, dont neuf étaient des titres". Cela a une fois de plus suscité de nombreuses questions au sein de la cryptosphère sur la (non-)clarté réglementaire aux États-Unis.

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine est intervenue avec une déclaration de la commissaire Caroline Pham appelant à une collaboration réglementaire, déclarant que cette plainte de la SEC allègue que "des dizaines d'actifs numériques, y compris ceux qui pourraient être décrits comme des jetons utilitaires et/ou certains jetons attachés à des organisations autonomes décentralisées (DAO), sont des valeurs mobilières" :

"Les allégations de la SEC pourraient avoir de larges implications au-delà de cette seule affaire, soulignant à quel point il est essentiel et urgent que les régulateurs travaillent ensemble."

L'annonce de la SEC susmentionnée ne concernait pas strictement les valeurs mobilières, mais portait également sur les accusations portées conjointement par l’agence et le ministère de la Justice (Department of Justice, DoJ), contre un ancien gestionnaire de Coinbase et deux autres individus. Comme rapporté hier, le trio aurait utilisé des informations confidentielles sur les actifs dont le listing était prévu sur la bourse.

L'annonce de la SEC précise que la bourse avait averti ses employés de ne pas réaliser d’opérations de trading "sur la base de ces informations confidentielles ou de les communiquer à d'autres personnes". Pourtant, le "système aurait généré des profits illicites totalisant plus de 1,1 million de dollars [USD]".

Comme Cryptonews.com l'a rapporté il y a un mois, la SEC aurait lancé une série d'enquêtes sur les activités de nombreuses bourses cryptos, s'efforçant de déterminer si les entreprises avaient mis en place des mesures de protection adéquates contre les délits d'initiés.

La cryptosphère avait également son mot à dire, suggérant que Coinbase devait être au courant de la situation, le stratagème durant depuis environ un an au moins. 

"Ils savent parfaitement quels actifs ils viennent de coter, il n'est pas difficile de trouver un portefeuille qui achète tous ces actifs la veille", a commenté le trader populaire Cobie (Jordan Fish).

Dans un post d'avril, mis à jour jeudi, Coinbase a tenu à remercier la DoJ qui a reconnu la contribution de l'exchange pour tenir ces individus responsables. Coinbase a également déclaré que "aucun actif répertorié sur notre plateforme n'est une valeur mobilière, et les accusations de la SEC sont une distraction malheureuse de l'action appropriée d'application de la loi d'aujourd'hui."

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: