BTC 0.58%
$64,935.47
ETH 3.22%
$3,544.96
SOL 1.74%
$136.53
PEPE 11.16%
$0.000011
SHIB 2.25%
$0.000018
DOGE 2.12%
$0.12
XRP 2.56%
$0.49

Plongée au cœur du Metaverse #5 : Les NFT et le Metaverse sont-ils morts ?

Matthieu Dumas
| 5 min de lecture

Nouvelle semaine, nouvelle plongée au cœur du Metaverse ! Aujourd’hui un programme un peu différent : nous avons eu la chance d’assister à une conférence sur « Les NFT et le Metaverse sont-ils vraiment morts ? » au NBX Berlin 2023. Des experts éminents ont partagé leurs perspectives sur l’état actuel et futur des NFTs et du Metaverse.

NFT Metaverse Morts

Laura K. Inamedinova, fondatrice et PDG de LKI Consulting, a dirigé la discussion, mettant en lumière des points de vue fascinants émanant de Sahab Ganji (CMO chez LUDO), Chris Hortsch (fondateur de NFT Lab Berlin), Catherine Bischoff (PDG de Sovereign Nature Initiative), et Marina Petrichenko (fondatrice de Crypto Marina Marketing). Alors, qu’en pensent les experts ?

Les NFTs sont Mortes, mais c’est une bonne chose


Marina a commencé le débat en remettant en question la perception selon laquelle 90 % des NFTs seraient des escroqueries. Elle met en avant la tokenisation comme la clé pour l’avenir des NFTs, soulignant l’émergence d’une ère où ces jetons sont directement liés à des actifs tangibles du monde réel.

Volume hebdomadaire des transactions NFT en USD pour les deux dernières années. Source : dune.com

Les NFTs ne sont pas morts, selon elle, mais plutôt en pleine évolution vers une forme plus utilitaire.

Chris Hortsch, prenant une position un peu plus provocante, déclare que les anciens NFTs, symbolisés par des singes et autres images, sont « morts », mais considère cela comme une « une bonne chose pour l’écosystème ».

En effet, les “nouvelles” NFTs, explique-t-il, portent une valeur plus substantielle, indiquant un changement positif dans la perception de ces actifs numériques, aussi bien pour les investisseurs que les utilisateurs.

La Crédibilité retrouvée des NFTs


Catherine Bischoff injecte une dose de réalité en soulignant que les NFTs sont loin d’être mortes. Son implication personnel dans plusieurs campagnes NFT récentes, pour différentes marques, révèle pour elle une tendance à réduire les « arnaques », tout en cherchant à apporter une crédibilité accrue aux projets.

Elle cite en exemple une campagne de NFT écologique sur laquelle elle travaille actuellement, qui cherche à démontrer l’impact positif des entreprises sur l’environnement. Dans ce cas de figure, elle dit que « la NFT n’est pas un actif spéculatif, mais une preuve de bonne foi de l’entreprise pour le consommateur ».

Sahab Ganji, en tant que CMO chez LUDO, offre une perspective chiffrée. Il explique qu’alors que les NFTs ont perdu 80 % de leur valeur, le nombre de détenteurs a lui augmenté, mettant en lumière une transition vers des cas d’utilisation plus tangibles malgré la volatilité financière.

Le Futur des NFTs et du Metaverse


Interrogés sur l’avenir, les experts ont divergé dans leurs opinions. Chris Hortsch suggère un ralentissement de l’innovation, estimant que le rythme effréné actuel laisse peu de temps à la technologie pour se stabiliser. Sahab Ganji, au contraire, anticipe une adoption massive dans cinq ans, avec l’implication croissante d’acteurs majeurs.

Marina Petrichenko prédit que la réalité virtuelle (VR) et augmentée (AR) deviendront la norme, citant l’exemple de de “The Sphere” à Las Vegas, une expérience visuelle immersive qui fait fureur :

Elle explique l’adaptation rapide du monde de l’art à la VR/AR et aux NFTs. Une évolution qui, selon elle, ouvre des horizons plus large pour les artistes, les récompense équitablement et les propulse sur le devant de la scène :

« L’art est pionnier dans l’adoption d’une technologie ! »

Campagnes Exemplaires


Les intervenants ont également partagé des campagnes NFT couronnés de succès. Chris évoque la collaboration Adidas avec Bored Ape Yacht Club, Punks Comic et gmoney, une collection limitée de NFT offrant l’accès à des produits et expériences numériques et physiques dans le Metaverse.

Catherine dit travailler sur une initiative liée à la préservation des lions, reliant les NFTs à des actions concrètes en faveur de la vie sauvage au Kenya :

« Vous achetez une NFT de lion par exemple, la NFT est à vous et vous contribuez à la protection d’un vrai lion dans une réserve. Une NFT lié au monde réel donc, avec un vrai impact. »

Sahab Ganji se remémore la campagne Porsche, soulignant l’importance des émotions pour susciter l’intérêt :

« J’adore les voitures, et la campagne Porsche m’a donné un moyen de profiter de ma passion ».

Marina Petrichenko, elle, cite Roblox comme un exemple réussi de Metaverse, offrant des expériences numériques riches impliquant de nombreuses marques.

Cette vidéo l’explique très bien :

Conclusion


Comme souvent en conférence, la question posée n’a pas vraiment de réponse… la question de savoir si les NFTs et le Metaverse sont réellement morts semble trouver des réponses nuancées au sein même des experts de la conférence NBX 2023.

À la lumière des propos recueillis, il est clair que ces technologies ne sont pas destinées à la disparition, mais plutôt à une transformation significative, surement pour le mieux.

Il est vrai que de nos jours, Metaverse et NFT sont des principes encore trop flous pour le grand public, qui n’y comprend pas grand-chose… et c’est normal ! La technologie est encore récente et comme toute autre technologie, elle aura besoin de s’adapter au besoin du public.

Cette transition vers des NFTs « utiles » s’aligne sur la vision partagée par Marina Petrichenko et Chris Hortsch, indiquant une maturité croissante de ces actifs numériques.

Catherine Bischoff met en avant la crédibilité retrouvée des NFTs grâce à des campagnes éthiques, démontrant que ces actifs peuvent jouer un rôle significatif dans des initiatives écologiques et sociales.

Sahab Ganji, en fournissant des chiffres concrets, révèle une réalité où, malgré la volatilité financière, le nombre de détenteurs de NFTs a augmenté, soulignant une adhésion croissante à ces technologies.

En considérant l’avenir, les divergences d’opinions entre les intervenants reflètent l’incertitude qui entoure la croissance rapide du monde du web 3.0.

Chris Hortsch préconise un ralentissement, laissant le temps à la technologie de se stabiliser, tandis que Sahab Ganji anticipe une adoption massive dans un avenir proche.

Et voilà, rangez vos masques, notre plongés de la semaine est terminée ! La conclusion pourrait être donc, que les NFTs et le Metaverse ne sont pas morts, mais en pleine renaissance, avec un potentiel énorme à exploiter.

L’avenir dépendra de la manière dont l’industrie saura naviguer entre l’innovation rapide et la nécessité de bâtir des bases stables. C’est une ère fascinante et dynamique qui mérite une attention continue pour voir comment ces technologies redéfiniront notre interaction avec le numérique et le monde réel.

Sur ce, à vendredi prochain pour une nouvelle plongée au cœur du Metaverse !


Sur le même sujet :