Selon la FDIC, les activités crypto représentent un risque pour le système bancaire américain

Thomas Renault
| 4 min read
Selon la FDIC, les activités crypto représentent un risque pour le système bancaire américain

Avec l’essor des cryptomonnaies, la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) a souligné les défis et risques pour le système bancaire américain. Dans son rapport annuel, la FDIC appelle à une surveillance renforcée et à l’adoption de directives face à ces enjeux cryptographiques.

Risques liés aux activités cryptographiques pour le système bancaire américain

L’univers des cryptomonnaies a été sous le feu des projecteurs au cours des dernières années, mais 2022 a marqué un tournant notable. Le rapport annuel de risque 2023 de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) met en évidence ces préoccupations, en soulignant les risques que les activités liées aux cryptomonnaies font peser sur le système bancaire américain.

La FDIC, dont la mission principale est d’assurer les dépôts et de superviser les institutions financières aux États-Unis, a jugé nécessaire de consacrer une section entière de son rapport aux risques des actifs cryptographiques. Cette attention spéciale se situe dans un contexte où ces actifs prennent de plus en plus de place parmi les risques économiques, de crédit, de marché et opérationnels traditionnels auxquels sont confrontées les banques.

L’année 2022 a été marquée par une forte volatilité du marché des cryptomonnaies, ayant conduit à la faillite de grandes entreprises crypto telles que Terraform Labs, BlockFi, Celsius, Three Arrows Capital et même FTX

Ces événements ont eu un effet domino sur certaines banques amies des cryptos, comme Silvergate et Silicon Valley Bank, qui se sont également effondrées. Face à cette situation, la FDIC a déclaré être : 

“généralement consciente de l’intérêt croissant pour les activités liées aux actifs cryptographiques à travers son processus de supervision habituel”.

L’intérêt croissant des banques et la réaction de la FDIC

Si la FDIC était déjà au courant de l’intérêt grandissant des institutions bancaires pour les cryptomonnaies, la rapidité de cet engouement a toutefois suscité des inquiétudes accrues. La déclaration de l’agence révèle qu’avec la précipitation de certaines banques à s’impliquer dans les activités liées aux actifs cryptographiques, la FDIC a jugé nécessaire de récolter davantage d’informations.

L’objectif ? Mieux comprendre les risques inhérents à ces activités. Ainsi, l’agence a ajouté : 

“Cependant, face à cette accélération de l’intérêt de certaines banques à s’engager dans les activités d’actifs cryptographiques, la FDIC a déterminé qu’il était essentiel d’obtenir plus d’informations pour mieux appréhender les risques associés à ces activités.”

Les risques associés aux actifs cryptographiques selon la FDIC

Les cryptomonnaies, par leur nature dynamique et leur rythme d’innovation effréné, apportent, selon la FDIC, des “risques nouveaux et complexes qui sont difficiles à évaluer pleinement”. Le rapport pointe du doigt plusieurs dangers majeurs, allant de la fraude et des ambiguïtés juridiques à des pratiques immatures de gestion des risques et des vulnérabilités des plateformes.

Un élément préoccupant souligné est le potentiel d’écoulement des dépôts des banques détenant des réserves en stablecoins, en raison des risques associés à ces derniers.

Mesures prises par la FDIC face aux risques

Consciente de ces enjeux, la FDIC a lancé en avril 2022 une lettre aux institutions financières, incitant les établissements supervisés par l’agence à informer celle-ci de leurs activités actuelles et futures liées aux cryptomonnaies. Cela inclut la garde de cryptos, l’émission d’actifs cryptographiques et la participation à des systèmes de paiement basés sur la blockchain

De plus, en mai 2022, un nouveau règlement a été établi pour prévenir les déclarations mensongères concernant la disponibilité de l’assurance dépôt. Suite à cela, cinq entreprises ont reçu en août 2022 des lettres de cesser et désistez de la FDIC pour avoir laissé entendre, à tort, que les actifs cryptographiques étaient éligibles à l’assurance de la FDIC.

En janvier 2023, la FDIC, la Réserve fédérale et le Bureau du contrôleur de la monnaie ont publié une déclaration sur les risques des cryptomonnaies, insistant sur une approche sûre et légale par les banques. Malgré les risques de liquidité identifiés en février, les banques peuvent toujours offrir des services crypto, en respectant les réglementations. La FDIC surveillera étroitement ces activités, tout en renforçant les directives pour la stabilité du système bancaire.

Source : The Block