La saison des airdrops est lancée : LayerZero annonce à son tour un token pour 2024

Yann-Olivier Bricombert
| 2 min read

Serait-on en train de connaître les prémices d’une saison des altcoins ? Alors que le prix du Bitcoin a franchi de nouveaux paliers à la hausse cette semaine, de nombreux projets annoncent le lancement de leurs tokens.

Un token et un airdrop LayerZero en 2024


Dernier en date parmi les projets sérieux : LayerZero, un protocole qui se définit comme étant “omnichaine” et facilitant l’interopérabilité entre les réseaux, a annoncé ce vendredi 8 décembre l’arrivée prochaine de son jeton de gouvernance en 2024.

“LayerZero a toujours été construit avec la possibilité d’avoir un jeton natif dans le protocole, comme on peut le voir dans le code immuable lancé le jour 1” indique le protocole sur X (Twitter). “Nous avons entendu les discussions de la communauté au cours des derniers mois et le manque de communication claire à ce sujet. Nous affirmons aujourd’hui sans ambiguïté qu’il y aura un jeton LayerZero. Nous nous engageons à en assurer la distribution, qui devrait avoir lieu au cours du premier semestre 2024.”

 

120 millions de dollars levés


Les tokénomics du token n’ont pas été dévoilés. LayerZero Labs a levé 120 millions de dollars en avril dernier auprès de 33 investisseurs parmi les plus gros fonds tels qu’Andreessen Horowitz (a16z), Sequoia Capital, BOND, Samsung Next, Circle Ventures, Christie’s, ou encore OpenSea Ventures. Cette levée de fonds avait valorisé la compagnie à 3 milliards de dollars.

Cofondateur et directeur de la technologie, Ryan Zarick envisageait d’avoir “la vitesse de Solana, la sécurité d’Ethereum et le stockage de fichiers bon marché d’Arweave”, le tout réuni dans une seule application.

Airdrops de Pyth, Jito, Celestia, Arbitrum…


Avant LayerZero, le protocole Jito, premier client validateur sur Solana, avait annoncé le lancement de son token de gouvernance (JTO) et un airdrop de 100 millions de jetons qui a eu lieu ce jeudi 7 décembre. En novembre, l’oracle Pyth Network avait quant à lui distribué ses jetons PYTH à près de 75 000 wallets qui avaient aidé à soutenir le réseau.

Sans oublier les lancements de Celestia ou Arbitrum, qui ont fait le bonheur des “farmeurs” de airdrops, ces personnes qui obtiennent des récompenses en échange de quelques opérations dans la phase beta d’une blockchain.


Sur le même sujet :